liste-hades_offre.php
content-hades_offre.php

Gîte Cap zen Volaiville (Léglise)

Gîte de type Partie de maison
Entrée indépendante
Accueil
Capacités
Nombre total de chambres :1
Nombre de personnes minimum :2
Nombre de personnes maximum :4
Équipements
nombre de sdb :1
nombre de wc :1
nombre de lavabos :1
Nombre de douches :1
Nb. sèche-cheveux :1
Chauffage central
Chauffage poêle à bois
Télévision
Chaînes télé (télédistribution)
Four à micro-ondes
Lave-vaisselle
Frigo
Restrictions
content-hades_offre.php

Fermes ardennaises ou blanches Volaiville (Léglise)

Les fermes ardennaises sont des demeures typiques du siècle passé qui avaient pour caractéristique de rassembler sous le même toit la famille, les bêtes et les récoltes. Au corps de logis était joint l’étable et la grange.
Chaque pièce de la ferme avait donc sa fonction propre. Les murs extérieurs sont pour la plupart constitués de moellons de schiste crépis de blanc. Ces fermes sont isolées les unes des autres mais groupées autour de leur église, devenue centre du village. On peut en trouver à Vlessart, Behême, Massul, Molinfaing, Lahérie, qu’elles soient ou non blanches.
C’est à Volaiville que l’on découvre les fermes blanches les plus caractéristiques. N’hésitez donc pas à vous balader dans ce charmant village.

Source: Architecture rurale de Wallonie, L’Ardenne centrale, Bruxelles, Pierre Mardaga éditeur, 1987, p.79-85.
Un village de fermes ardennaises caractéristiques.

Visible depuis l’espace public
content-hades_offre.php

Le village de Volaiville Volaiville (Léglise)

Le long des vallées et des monts, entre Géronne et Sûre, se trouve ce petit coin d’Ardenne isolé des grands chemins: Volaiville. Un village où les habitations sont séparées pour mieux rappeler les villages-rues de Lorraine. On retrouve également plusieurs fermes en schiste et grès chaulées du XVIIIè siècle avec plusieurs dépendances.
Accessibilité :1
content-hades_offre.php

Bard’aff Volaiville (Léglise)

content-hades_offre.php

Le trou des Nutons Volaiville (Léglise)

Profitez de la balade vers le trou des Nutons pour découvrir la légende de ses petits personnages imaginaires
Les nutons sont des petits personnages imaginaires typiques de nos régions. De nombreuses légendes existent à leur propos.
Au détour d’un chemin sinueux qui borde aujourd’hui une réserve naturelle,au flanc abrupt d’un coteau boisé,une étroite bande de rochers apparaît soudain sortant du sol et s’étirant en hauteur,presqu’en surplomb.Les énormes blocs cachent l’entrée d’un trou qui s’enfonce secrètement dans le noir.

Dans le temps,en effet,cette cavité était habitée par de curieux petits personnages dont la taille ne dépassait pas trente centimètres,les nutons.
Ces petits nains qui vivaient toujours en groupe….
….la suite dans le livre des circuit des légendes édité par le parc naturel et en vente dans notre M.T.

Libre gratuit
content-hades_offre.php

La réserve naturelle de la Géronne Volaiville (Léglise)

Superficie :15Ha, dont 6 sur la commune de Vaux-sur-Sure

Visite guidée possible.

La réserve naturelle de la Géronne fait partie du réseau de réserves naturelles créées par l’asbl Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique et situées dans la partie centrale de l’Ardenne. Elles sont constituées par d’anciennes zones d’extraction de tourbe sur une faible profondeur et de prairies de fauche humides, abandonnées dans les années cinquante. Ce sont les milieux qui alimentent les cigognes noires, oiseaux réapparus dans notre région après cent ans d’absence.
Premier maillon de la longue chaîne de site protégés par les RNOB, la réserve de la Géronne a été créée en 1984. Actuellement, elle totalise près de quinze hectares (six sur le territoire de Vaux-sur-Sûre et neuf sur celui de Léglise). Elle est située sur la rive gauche de la Géronne à environ un kilomètre à l’ouest du village de Volaiville.
La Géronne prend sa source entre les villages de Massul et d’Ebly. Ses eaux se gonflent rapidement de celles des ruisseaux de Juseret et de Lescheret. Elle arrive alors à une altitude de 415 mètres, aux abords du Grand Moulin de Volaiville. Quelques centaines de mètres plus loin, elle se jettera dans la Sûre qui rejoindra à son tour la Moselle qui s’écoulera vers le Rhin.
Le terme « Géronne » est un ancien terme hydronomique gaulois « Equoranda » qui désigne une limite sacrée marquant la séparation entre deux peuplades. Cette limite aura été longtemps conservée : au nord de la Géronne, le diocèse de Liège et au sud, le diocèse de Trèves.
Actuellement, la réserve de Volaiville présente un intérêt biologique exceptionnel. Ce sont, suivant les variations de niveau du terrain par rapport à la nappe aquifère, des milieux très différents qui accueillent une faune et une flore variées. Ainsi, en un espace réduit, ce sont des tourbières bombées, alimentées par l’eau de pluie qui, au printemps, déploient les hampes cotonneuses de la Linaigrette vaginée et qui voisinent avec des coussins de Sphaignes et de Polytrics sur lesquels croît la Canneberge.
Ce sont aussi des tourbières basses qui sont installées sur des alluvions plus ou moins imperméables où l’eau suinte en permanence. Ce sont alors les Populages des marais qui voisinent avec les Laiches à bec et les Trèfles d’eau.
A côté de ces groupements du plus haut intérêt, ce sont des prairies à Reine-des-prés et à Epilobe qui colonisent des sols moins humides. Sur des sols encore plus secs, jamais inondés, ce sont des mosaïques de pré à Fétuque et à Nard où croît le rare Arnica.
Tous ces milieux sont parcourus d’une multitude d’oiseaux comme le Traquet tarier, les Bruants, les Pie-grièches grises et écorcheur… Les Bécassines des marais et sourde, la Cigogne noire y sont régulièrement observées. De nombreux insectes parmi lesquels des espèces rares, des mammifères comme le renard, le chat-sauvage peuvent ainsi être vus. Pour conserver leur intérêt biologique, ces milieux ne peuvent être abandonnés, ils doivent être gérés. C’est ainsi que de nombreux bénévoles viennent chaque année débroussailler, faucher, creuser des mares…
(Source texte : Maison du Tourisme du Pays de la Forêt d’Anlier)
En savoir plus :
Créée en 1984 par l’ASBL « les Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique », la réserve compte environ 15 hectares répartis sur le territoires des communes de Léglise et de Vaux-sur-Sûre. Anciennement exploités comme tourbières ou prés de fauche, les terrains de la réserve présente aujourd’hui, selon les endroits, des milieux très différents tant au niveau de la faune que de la flore. Chaque année de nombreux bénévoles viennent entretenir les terrains : débroussailler, faucher, creuser des mares.
Visible depuis l’espace public
content-hades_offre.php

Le moulin de Volaiville Volaiville (Léglise)

Les caves datent du XVème siècle. Les premières archives datent de 1624. Ce moulin appartenait à l⤙Ordre de Saint-Hubert. La prise d⤙eau se fait 2 km en amont. L⤙arrêt des activités a eu lieu vers 1950.
Accessibilité :5

Warning: Use of undefined constant php - assumed 'php' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /srv/data/web/vhosts/www.communeleglise.be/htdocs/wp-content/themes/Avada-Child-Theme/liste-hades_offre.php on line 40