Léglise

Pont des écoliers

Aux alentours, les castors travaillent dur.
Le castor a toujours été partie intégrante de la faune indigène de Belgique. Le castor a disparu de notre pays au 19e siècle, exploité pour sa viande – considérée comme du poisson et donc consommable le vendredi – et pour la sécrétion qu’il utilise pour marquer son territoire et imperméabiliser son pelage, le castoréum, employé en parfumerie et en médecine car il contient de l’acide acétylsalicylique (consommation abondante de saule oblige), c’est-à-dire la substance active de l’aspirine. Au début des années 1980, un projet de réintroduction aboutit dans l’Eifel. Une première observation en zone frontière permit de confirmer le retour du castor en Belgique en 1991. Plus tard, en 1997, des indices de sa présence apportent la preuve d’une installation durable de l’espèce. Peu après et malgré le refus formulé par le Ministre de l’époque, plusieurs lâchers illégaux d’individus provenant d’Allemagne se sont succédé entre l’automne 1998 et le printemps 2000.
Le castor est un rongeur. Il est donc exclusivement herbivore. Il se nourrit en été de plantes aquatiques, de plantes herbacées, des jeunes pousses et des feuilles, de préférence des saules et des peupliers ; il se nourrit d’écorces en automne et en hiver. Il est actif toute l’année et est inféodé aux cours d’eaux. Il s’adapte à tous les gabarits de cours d’eau.
Source : Natagora
Libre gratuit
Restrictions
Contact :

Office du tourisme de Léglise

E-mail:o.t.leglise@gmail.com
Tél:+32(0)63 57 23 52

Rue de Luxembourg, 46
6860-Léglise